Alain DAWSON


Alain Dawson est le premier, et unique, diplômé de Chtimiologie, discipline qu’il a inventée et que pourtant il renie avec force. Pourtant, la Chtimiologie (de « chtimi », nom de la langue, et « -logie », suffixe tiré du grec ?????, « parole, discours »), étude scientifique du Chtimi (ou Chti), a de toute évidence sa place parmi les sciences humaines. Mais Alain Dawson se plaît à répéter : « Ne dites pas à ma mère que je suis Chtimiologue, elle me croit Docteur en Sciences du Langage ». C’est dans cette discipline qu’il a obtenu sur le tard son Doctorat de l’Université du Mirail à Toulouse, avec une thèse incompréhensible portant ce titre abscons : « Variation phonologique et cohésion dialectale en picard. Vers une théorie des correspondances dialectales ». Lorsqu’on lui fait remarquer qu’il est pourtant l’auteur du « Chtimi » de poche, aux éditions Assimil (2002), Alain Dawson se défend : « Le titre est un choix de l’éditeur, pas de l’auteur. En ce qui me concerne, je voulais écrire un Picard de poche ». Malgré quelque 70 000 exemplaires vendus, l’auteur n’en démord pas : « Ce qu’on appelle dans le Nord le Chti, c’est du picard ». Et de brandir son Picard de poche sorti en 2003 chez le même éditeur... Pour donner le change, Alain Dawson s’est associé à deux vrais Picards de Picardie pour traduire deux albums d’Astérix : La rentrée gauloise (Astérix i rinte à l’école) en 2004, et Le grand fossé (Ch’village copè in II) en 2007. Entretemps, toujours chez Assimil, il écrit une vraie méthode de langue : "Parle-moi « Chti », accompagnée d’un CD enregistré avec José Ambre et Eva Di Battista, compères rencontrés dans les couloirs de la radio France Bleu Nord. Quand il n’écrit pas ses traités de Chtimiologie et ne traduit pas des albums d’Astérix, Alain Dawson enseigne le picard à l’université d’Amiens. Il est aussi Président de la Fédération Insanne, qui prétend promouvoir le picard comme langue régionale du Nord-Pas-de-Calais (comme si on voulait faire du shimaoré une langue régionale de France - ouarf ouarf ! - mais chut, on me fait part à l’instant que le shimaoré est effectivement une langue de France... Alors, finalement, le picard serait-il une langue régionale du Nord-Pas-de-Calais ?). La sortie de "Ch’Guide", répertoire de tous les acteurs culturels en langue picarde, est une concrétisation de sa démarche.

| Accueil | Contact & Mentions Légales |
Valid CSS!
| Propulsé par Spip | Réalisé par Tokiwoki |